Il est pressé, et a déjà eu plusieurs vies : Enseignant en philosophie, membre de la direction du groupe « La Dépêche » et homme de l’ombre de plusieurs personnalités politiques (Pierre Cohen à Toulouse, Jacques Bascou à Narbonne) … Jean-François Portarrieu est donc déjà porteur d’un parcours pour le moins atypique. A l’instar du tout nouveau Président de la République, il a donc jonglé entre privé et public : « Cela forge une compréhension de la société qui nous entoure », nous confie t-il. Un point commun entre Emmanuel Macron et lui ? Cela tombe plutôt bien car Jean-François Portarrieu a été investi par « La République en Marche ! » sur la 5ème circonscription de Haute-Garonne. Un nouveau challenge pour celui qui jusqu’à présent soufflait à l’oreille des élites : « La campagne est certes exigeante, mais elle surtout exaltante ! », s’enthousiasme t-il. Depuis sa permanence installée face à la mairie de Saint-Alban, il nous explique que sa démarche est placée sous le signe de « la bienveillance » (cela ne vous rappelle rien ?), et que « les ennemis n’existent pas. » « Je n’ai que des adversaires en politique, mon seul ennemi c’est Daech

Lire la suite de l’article