QAG

Le mardi 26 juin 2018, en séance des Questions d'Actualité au Gouvernement au sein de l’Hémicycle, j’ai interrogé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

Ma question portait sur la situation de la fréquentation touristique de la France en cette période estivale compte tenu d'un certain nombre de facteurs menaçants qui suscitent l'inquiétude des professionnels du tourisme.

► Retrouvez ci-dessous la vidéo de mon intervention et la réponse du ministre

JEAN-FRANCOIS PORTARRIEU - QAG - JEAN-BAPTISTE LEMOYNE - 26/06/18

Ma question au ministre :

"Monsieur le Président, Mes chers collègues,
Ma question s’adresse au Ministre des Affaires Etrangères et de l’Europe.

Monsieur le Ministre,

Les professionnels du tourisme sont inquiets.

Inquiets car depuis quelques mois, les conflits sociaux dans les transports ont directement impacté l’activité touristique. Depuis le mois d’avril, les professionnels de l’hôtellerie ont constaté un recul de 10 % du taux d’occupation des établissements avec une perte évaluée par le cabinet MKG autour de 100 millions d’euros.

Cette situation d’inquiétude est accentuée par les tensions géopolitiques et commerciales qui caractérisent la situation internationale.

Dans ce contexte, incertain, plusieurs acteurs estiment que la baisse d’activité enregistrée ces derniers mois pourrait se poursuivre. Certains évoquent même les risques d’un boycott de la France par des touristes américains.

Cela semble évidemment totalement hypothétique et très exagéré.

Pour autant, alors que va s’ouvrir la saison estivale, il faut écouter et rassurer les professionnels.

Ainsi, Monsieur le Ministre, pouvez-vous nous faire un point sur la fréquentation touristique de ces derniers mois ? Et, au-delà, nous confirmer que les prévisions pour la saison estivale demeurent bien orientées pour la destination France ? "

La réponse du ministre :

"Monsieur le député Jean-François Portarrieu,

Vous avez raison, le tourisme est un véritable trésor national que nous devons préserver. Il irrigue tous nos territoires, qu’ils soient urbains, qu'ils soient ruraux, qu'ils soient du littoral ou de montagne.

Le Gouvernement est donc pleinement conscient des inquiétudes des professionnels du tourisme. J’ai pu les partager avec eux  la semaine dernière  dans le cadre de Tourisme et territoires.

Je souhaite vous donner quelques éléments de réponse.

Les perspectives pour 2018 demeurent bonnes. Les arrivées aériennes sont en hausse de 4,5 % depuis le début de l’année, avec, grâce à la mesure visa en 48 heures, des arrivées en croissance forte respectivement de 12 %, de 13 % et de 20 % depuis l’Australie, l’Inde et le Japon. Les recettes engendrées par le tourisme international atteignent des niveaux records sur les mois de janvier, février et mars. La très bonne dynamique de 2017, qui a été une année record en termes de fréquentation et de recettes générées de l'ordre de 54 milliards d’euros , se poursuit donc, il est vrai de façon différente selon les territoires. Des villes ou des territoires qui accueillent plus particulièrement du tourisme d’affaires ont été affectés par les mouvements sociaux des mois d’avril et de mai.

Pour autant, les prévisions restent optimistes. Les réservations d'arrivées aériennes pour les 3 prochains mois sont à la hausse de l'ordre de 8 % et par ailleurs regardons également les créations d'emplois : près de  13 000 emplois ont été créés dans le secteur de l’hébergement et de la restauration durant le premier trimestre 2018. Le Gouvernement, sous l’autorité du Premier ministre qui réunira prochainement le comité interministériel du tourisme, reste pleinement mobilisé pour mettre les moyens en termes de promotion et d’ingénierie.

Faisons tous en sorte que cette grande cause nationale demeure une priorité pour tous, afin de faire vivre les territoires de l’ensemble du pays."


Articles similaires

Réalisation & référencement Création de site internet de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.