QAG

Le mardi 30 octobre, j'ai interrogé le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisme Mondial de la Santé (OMS).

Ma question portait sur le tourisme médical.

JEAN-FRANCOIS PORTARRIEU - Audition du Directeur Général de l'OMS

Ma question au Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus :

"Je souhaiterais vous interroger sur le tourisme médical ou tourisme de santé. Celui-ci, comme vous le savez, consiste à se faire soigner dans un pays étranger pour bénéficier de soins qui ne sont pas disponibles dans son pays.

Ce marché, si on peut qualifier cela de marché, explose et l’offre se diversifie. Thaïlande, Roumanie, Afrique du Sud, Hongrie… de nombreuses destinations proposent des soins à des non ressortissants à des tarifs attractifs. Cela va de la chirurgie esthétique aux transplantations rénales en passant par des implants dentaires… Le secteur se développe et pèserait 60 milliards d’euros !

Au-delà de potentiels problèmes sanitaires et de répercussions sur le patient lui-même, une étude de l’OMS sur la Thaïlande a montré que le tourisme médical détourne le personnel soignant vers quelques hôpitaux traitant les étrangers, affaiblissant ainsi l’offre de soins pour les populations locales.

Est-il possible de mieux évaluer ce phénomène et comment le réguler ?


Articles similaires

Réalisation & référencement Création de site internet de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.