Jean-François Portarrieu
Député du Nord toulousain (Haute-Garonne)

Question Ecrite sur les mesures de préparation au Brexit

09 Juil 2019 Jean François Portarrieu QAG

Question écrite n° 14781 du 04/12/2018 de Jean-François Portarrieu

M. Jean-François Portarrieu attire l'attention de M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères au sujet du Brexit et plus particulièrement d'une disposition incluse dans le projet de loi habilitant le Gouvernement à prendre par ordonnance les mesures de préparation au retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne. En effet, l'article 1.4.3 du rapport accompagnant ce projet de loi stipule que les fonctionnaires de nationalité britannique seront radiés de leur corps et se verront proposer des postes de contractuels. Au total, il est estimé que 1 715 fonctionnaires britanniques seraient affectés. Ayant été privés, pour la plupart, du droit de vote, ils vivent l'éventualité d'une radiation du corps de  fonctionnaires en France comme une double peine. Pleinement intégrés en France, ils contribuent à faire rayonner le service public français mais se retrouvent aujourd'hui dans une impasse administrative. Nombre de ces ressortissants sont aujourd'hui en cours de demande de naturalisation française. Or la
recrudescence de ces demandes les relègue très souvent à plusieurs années d'attente, ce qui pourrait avoir un effet pervers. S'ils sont radiés du corps des fonctionnaires, leur dossier de naturalisation sera fragilisé. Or, même s'ils parviennent à obtenir la nationalité française, ils pourraient perdre, d'ici là, le bénéfice de leurs diplômes. Ainsi, il souhaiterait connaître sa position à ce sujet, savoir si la contractualisation des agents fonctionnaires déjà en poste est une condition sine qua non de la sortie du Royaume-Uni sans accord avec l'Union européenne ou si une dérogation à la loi Le Pors pour les fonctionnaires britanniques déjà en poste."

Réponse du 09/07/2019 de Jean-Yves Le Drian

"Les droits des ressortissants britanniques qui sont titulaires et stagiaires de la fonction publique française seront effectivement protégés, et ce quelles que soient les modalités du retrait du Royaume-Uni de l'Union européenne. Dans l'hypothèse, qui est celle que le gouvernement privilégie, où l'accord de retrait entrerait en vigueur, les droits des ressortissants britanniques titulaires et stagiaires de la fonction publique française seront protégés par l'accord de retrait, à la fois pendant la période de transition et au-delà de la période de transition, l'article 24 de l'accord de retrait prévoyant le maintien de la libre circulation des travailleurs pour les personnes couvertes par l'accord de retrait. A contrario, dans l'hypothèse d'un retrait du Royaume-Uni sans accord, le gouvernement a adopté le 6 février 2019 une ordonnance qui prévoit à son article 17 que "les ressortissants britanniques qui, à la date d'entrée
en vigueur de l'ordonnance, sont fonctionnaires titulaires ou stagiaires conservent, quelle que soit leur position statutaire, cette qualité et que "les droits et obligations énoncées par les titres Ier, II, III et IV du statut général des fonctionnaires de l'Etat et des collectivités territoriales continuent à leur être applicables dans les mêmes conditions (…) que celles qui prévalent pour les ressortissant des Etats membres de l'Union européenne".


Articles similaires

Derniers articles

Question à Catherine Colonna sur l'impact de la crise sur les approvisionnements en matériaux pour l'aéronautique

06 Oct 2022

Le mardi 4 octobre 2022, Catherine Collona, Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, a été auditionnée en Commission des Affaires étrangères dans le cadre du projet de loi de finances 2023...

Accueil au Capitole d'un chapitre exceptionnel de la Commanderie des Vins de Fronton

01 Oct 2022

Membre de la Commanderie des Maîtres Vignerons du Frontonnais depuis août 2018 et fervent défenseur de la Négrette, célèbre cépage de l’appellation AOP Fronton, l’idée m’est récemment venu, au fil...

Audition de Christian Gollier - DG de la Toulouse School of Economics - sur les enjeux internationaux de la problématique du climat

28 Sep 2022

Le mercredi 28 septembre 2022, la Commission des Affaires étrangères a organisé une audition sous forme d'une table ronde sur les enjeux internationaux de la problématique du climat à laquelle je ...

Pose de la première pierre de la résidence séniors de Seilh

21 Sep 2022

Aux côtés du Maire de Seilh, Didier Castéra, j'ai assisté à la pose de la première pierre d’une résidence pour les seniors d’un nouveau type : la colocation ! Une première sur notre territoire avec...

Soutien des restaurateurs du Nord toulousain au prix Lucien Vanel 2022

10 Sep 2022

Pour la 10ème édition de l’emblématique concours gastronomique Lucien Vanel, soutenons nos restaurateurs en votant pour les candidats du Nord toulousain avant le 15 septembre !
Je suis très attaché...

Rentrée scolaire 2022 dans le Nord toulousain

01 Sep 2022

Aux quatre coins du Nord toulousain, nos établissements scolaires sont prêts à accueillir écoliers, collégiens et lycéens.
Je souhaite une bonne rentrée à tous les élèves et à ceux qui la rendent p...

Construction du nouveau groupe scolaire à Bruguières

04 Août 2022

Lancement du chantier du futur groupe scolaire de Bruguières que j'ai activement soutenu aux côtés du maire Philippe Plantade.
Un projet indispensable qui accueillera 240 élèves en septembre 2023....

Catégories

Réalisation & référencement Création de site internet de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.